Noisy le Grand, une ville moderne

rechercher
          Noisy ancien | Les fermes de Noisy-le-Grand
          Imprimer

          Découvrir Noisy le Grand

          Les fermes de Noisy-le-Grand

          Les fermes de Noisy le Grand

          Noisy-Le-Grand est resté agricole très longtemps, comprenant une grande partie de petites exploitations de 6 à 8 hectares, ces terres étant plantées en alternance en légumes et en céréales. Parmi elles, les fermes du Clos Saint Vincent, de la Grenouillère et de celle de Monsieur Chauvin, au 118 Grande Rue.

          En 1955, Noisy-le-Grand comptait 33 exploitations, pour 182 hectares cultivés. 80 personnes dont 15 salariés permanents vivaient du travail de la terre. Il y avait encore dans le village 70 vaches, une quarantaine d’ovins et quelques porcs…

          En 1970, il ne reste que 19 exploitations, mais 120 hectares de terres cultivées faisant vivre 50 personnes dont 20 salariés permanents. 

          En 1979 on dénombre encore une dizaine d’exploitations, pour un total de 22 hectares cultivés, qui font vivre 27 personnes dont 12 salariés.

          LA FERME DE M. CHAUVIN : 1930 à 1974

          Elle comprenait des écuries, des étables, des réserves à grain, une maison d’habitation et une boutique d’alimentation place Gallieni.

          On pouvait y trouver du lait chaud matin et soir ainsi que du fromage à la crème, du beurre et œufs du jour. C’était aussi, une ferme expérimentale, une ferme modèle.

          LA FERME DE LA GRENOUILLERE

          Au début du XVIIIe siècle, cette ferme comprenait 118 hectares de terres labourables, 4,5 hectares de prairies, 32 hectares de friches et 4 hectares de vignes. Cette ferme était une donation royale aux religieux de Saint-Martin des Champs.

          Elle fût jadis la plus grosse ferme de la proche région. Autrefois nommée la ferme des Huttereaux son nom fut changé en celui de la Grenouillère, nom du lieu-dit sous lequel elle est inscrite aujourd’hui au cadastre.

          La bâtisse était entourée de larges fossés remplis d’eau, de murs élevés avec quatre tours aux angles et d’un pont-levis, ressemblait à une petite forteresse.

          Le corps de logis principal était couvert de tuiles. L’écurie était attenante; au-dessus il y avait deux étages avec chambres et garde-robes. Les étables, bergeries, colombiers étaient attenant à la cuisine avec chambre et grenier au-dessus. On trouvait également laiterie, granges, porcherie, poulailler et bûcher.

          LA FERME DU CLOS SAINT VINCENT

          Cette vaste demeure aux allures domaniales est construite Rue du Docteur Sureau entre 1885 et 1890 par un riche industriel parisien qui en fait un relais de chasse, son nom témoigne de l'important passé viticole de Noisy-le-Grand, Saint- Vincent étant le patron des vignerons.

          Le bâtiment avec sa façade principale sobre et raffinée comporte deux ailes majestueuses avec des écuries et un petit pigeonnier.

          En 1915, la propriété est vendue à une communauté catholique de Noisy-le-Grand qui en fait un lieu de repos et de prières.

          Achetée dès 1937 par la famille Delaurier elle est exploitée jusque dans les années 1990 comme domaine agricole, compte alors près de 42 hectares et abrite de nombreuses machines et outils agricoles. S'y ajoutent un hangar et un garage attenant à la maison de maître.

          Le bâtiment de 915 m² jouxté de son pigeonnier et de ses anciennes écuries produisait du blé, des fruits et des légumes.

          A l'intérieur, l'ancien relais de chasse dispose de pièces hautes sous plafond, de cheminées en marbre, de moulures d'origine, de carrelage ancien dans les pièces d'eau et de parquet d'époque dans les chambres.

          « Nous élevions également des poules. Nous vendions tout cela aux halles mais aussi sur les marchés de Noisy et de Gagny », raconte Inès Iatoni, la compagne du fermier Pierre Delaurier.

          « Au plus fort de l'activité, dans les années 1960, nous devions nous lever tôt, vers 4h30, pour cueillir les salades et les mettre en cagettes. Mais le soir, tous les fermiers du coin venaient ici. Nous mangions ensemble. Les hommes jouaient aux cartes. C'était très convivial ».

          Rachetée par la ville en 2007, ce lieu devient en 2013, après aménagement, un accueil de loisirs pour les écoles du quartier.

          Le bâtiment de 1 100 m² et le parc attenant de 3 000 m² ont été transformés pour accueillir un centre de loisirs destiné aux enfants scolarisés dans les écoles du centre-ville (Joliot-Curie, Clos de l'Arche, Clos des Noyers).

          Le projet de restauration a valorisé les éléments architecturaux gommés au cours des ans (moulures de façade, décoration intérieure...) et doté le parc, vaste jardin organisé autour d'une allée centrale, d'un verger et d'un potager pédagogique pour des activités en lien avec la nature.

          Deux chênes de près de 20m de hauteur ont été plantés en mars 2013 dans le  cadre d'un chantier de plantation exceptionnel.  

          Office de Tourisme et d'Animation - Ville de Noisy-le-Grand

          1, Route de Villiers - 93160 Noisy-le-Grand

          Tél. : 01 43 04 51 55

          Ouvert du lundi au samedi, de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30

          >> Voir tout l'agenda

          Agenda

          vendredi24novembre