Noisy le Grand, une ville moderne

rechercher

Au temps des guinguettes

Au temps des guinguettes


Le temps de guinguettes en bords de Marne souligne l'évolution de Noisy-le-Grand, du village rural, de campagne, à la ville de banlieue. De nouveaux arrivants viennent se détendre, s'amuser et se prélasser sur les rives de la Marne, qui vons progressivement s'installer finalement pour ne plus quitter la ville. 

Dès 1900, les premières guinguettes sont établies par des marchands de vin dans certains quartiers ou aux portes de la capitale : on y vient en famille. Les congés payés et la facilité des transports avec le tramway font que les parisiens arrivent sur les bords de Marne où l'on se baigne, canote, se restaure, danse et s'amuse.

Les guinguettes, maisonnettes légères en bois, offrent de déguster des fritures de goujons, ablettes ou gardons ou des matelotes d'anguilles arrosées d'un petit vin souvent aigrelet, "le guiguet". Les orchestres, pianos mécaniques ou gramophones puis l'accordéon donnent naissance aux airs de musette.

Les plus connues se concentrent dans deux quartiers : les Grammonts et la Rive Charmante. Parmi elles :

  • la Pergola (jusqu'en 1967)
  • le Chat Pêcheur (jusqu'en 1964)
  • le Tourbillon (jusqu'en 1978)
  • Au Plongeon (jusqu'en 1978)
  • Au Brochet récalcitrant, jusqu'en 1949, où venaient Marcel Cerdan et Edith Piaf. 

Des baignades privées sont aménagées : si l'on peut généralement se baigner librement, en revanche la réglementation du port du maillot de bain est décidée à Noisy-le-Grand dès 1888.

On instaure "un règlement des baignades afin que les enfants ne se baignent pas sans caleçon ou ne s'exposent à des accidents. Il est entendu que l'endroit appelé actuellement "la baignade" sera le seul endroit où l'on pourra prendre des bains froids et que tous les baigneurs devront revêtir un caleçon de bains" (séance du 6 juin 1888).

Vers 1923 on édifie des constructions en dur, des plages sont aménagées avec apport de sable et plongeoirs. On assiste alors à de nombreux concours : hors-bord, bateaux fleuris, ski nautique...

A la demande des riverains des bords de Marne, un arrêté de réglementation des bains en rivière sera adopté par le Conseil Municipal en 1926.

Le développement des piscines et la dégradation de la qualité de l'eau mettront un terme aux baignades dans la Marne entre 1960 et 1970 : un arrêté municipal officialise cette interdiction en 1982.

LA PERGOLA

La Pergola est une modeste guinguette située sur les bords de Marne au 37 Quai de la Rive Charmante. Avec ses enseignes effacées où l’on devine la mention « Cuisine soignée » et sa construction typique en bois, cette guinguette évoque sans mal les pistes de danse animées.

On ne connaît pas sa date de construction supposée vers 1900. Il est certain qu'elle existait  avant 1916 ainsi qu’en attestent des cartes postales d’époque. 

Construite sur un rez-de-chaussée en dur où devaient se trouver la cuisine et les réserves elle possède au premier étage, bâti en lattes de bois verticales,plusieurs pièces à usage d’habitation et peut-être commercial à la belle saison.

Sur le devant, il y avait une petite piste de danse ronde en ciment et de chaque côté deux abris couverts qui ont disparus par la suite. Dessous étaient des tables avec des bancs où l’on pouvait manger et consommer en profitant de la musique et de la piste de danse.   

Office de Tourisme et d'Animation - Ville de Noisy-le-Grand

1, Route de Villiers - 93160 Noisy-le-Grand

Tél. : 01 43 04 51 55

Ouvert du lundi au samedi, de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30

>> Voir tout l'agenda

Agenda

mercredi29mars

Hôtels de Noisy-le-GrandLa vigne du Clos Saint Vincent