Noisy le Grand, une ville moderne

rechercher

Faune et flore

Faune et flore

En Juin et Août 2012, une étude faune/flore, réalisée par BIOTEC en collaboration avec INGEDIA a permis à la Ville de prendre connaissance du patrimoine végétal présent sur le site des bords de Marne. Une seconde étude, réalisée sur une période de 10 mois afin de couvrir toutes les saisons, est actuellement en cours de finalisation, menée par le bureau d’étude LECERE.

>> Sources : BIOTEC - Réaménagement des berges de Marne
>> Sources iconographiques : www.faaxaal.forumactif.com et Wikipedia

La flore

L’ensemble des bords de Marne de Noisy-le-Grand représente un espace écologique relativement courant. En revanches les berges non aménagées recèlent un certain intérêt biologique où s’expriment des successions végétales caractéristiques de bords de rivière où formations amphibies de type Bidention côtoient des formations riveraines à saules.

Sur les niveaux topographiques supérieurs, on retrouve des essences caractéristiques des mégaphorbiaies de bords d’eau (végétations vivaces denses et hautes caractérisées par de grandes plantes herbacées luxuriantes) en mélange avec des essences des ourlets sciaphiles (nécessitant de l’ombre pour se développer) en fonction de la présence de boisements.

cirsium arvense © Kriss de Niort convolvulus arvensis © Kriss de Niort corylus avellana © Kriss de Niort geranium robertianum © Kriss de Niort lotus corniculatus © Kriss de Niort lythrum salicaria © Kriss de Niort nénuphar jaune © Kriss de Niort potenentilla enserina © Kriss de Niort robinier robinia pseudoacacia © Kriss de Niort robinier robinia pseudoacacia © Kriss de Niort taraxacum Rudelaria © Kriss de Niort trifolium repens © Kriss de Niort

cirsium arvense © Kriss de Niort

cirsium arvense © Kriss de Niort

Les oiseaux

La plaine de Marne au droit de la commune de Noisy-le-Grand est constituée d’un «patchwork» de milieux «ouverts» (eau libre, ourlets de plantes hélophytes, prairie et friche) et «fermés» (alignements d’arbres urbains, bosquets et massifs d’arbres et arbustes).

Cette couverture végétale favorise la nidification de nombreuses espèces d’oiseaux, notamment passereaux, et offre une halte pour les espèces migratrices. Si les berges de Marne, très fréquentées et fréquemment entretenues, ne semblent pas favorables à l’avifaune, la présence de friches en arrière berge offre des avantages dont le nourrissage non négligeables.

La proximité du tissu urbain dense, n’est cependant pas favorable à une diversité maximale, la plupart des espèces rencontrées n’étant effectivement pas nicheuses sur site. Si le site parait peu favorable à la nidification, beaucoup d’espèces semblent trouver des conditions favorables à leur nidification en rive opposée sur la réserve naturelle de la Haute-Ile. Ainsi parmi les 40 espèces recensées, dont 75% sont considérées comme nicheurs courant en Ile-de-France, seulement une douzaine ont vu leur statut de nicheur confirmé sur le site.

Parmi ces 40 oiseaux recensés, 27 sont protégées en France (protection systématique des espèces non chassables) : 

  • Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) / Chardonneret élégant (Carduelis carduelis)
  • Cygne tuberculé (Cygnus olor) / Epervier d’Europe (Accipiter nisus)
  • Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) / Grand cormoran (Phalacrocorax carbo)
  • Grimpereau des bois (Certhia familiaris) / Héron cendré (Ardea cinerea)
  • Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) / Martinet noir (Apus apus)
  • Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus) / Mésange bleue (Parus caeruleus) / Mésange charbonnière (Parus major)
  • Moineau domestique (Passer domesticus) / Pinson des arbres (Fringilla coelebs)
  • Pic épeiche (Dendrocopos major) / Pic vert (Picus viridis)
  • Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) / Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos)
  • Martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis) / Rougegorge familier (Erithacus rubecula)
  • Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) / Rougequeur noir (Phoenicurus ochruros)
  • Serin cini (Serinus serinus) / Sterne pierregarin (Sterna hirundo)
  • Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) / Verdier d’Europe (Carduelis chloris)
BERGERONNETTE DES RUISSEAUX par Luc Viatour CHARDONNERET ELEGANT par S. Bertru aigledayres CYGNE TUBERCULÉ par Kriss de Niort EPERVIER D'EUROPE par Kriss de Niort GRAND CORMORAN par Christine Rouanet GRIMPEREAU DES BOIS par Martin Mecnarowski HERON CENDRE par Kriss de Niort MARTINET NOIR par Pawel Kuzniar MESANGE A LONGUE QUEUE par Andreas Trepte MESANGE BLEUE par Christine Rouanet MESANGE CHARBONNIERE par Christine Rouanet MOINEAU DOMESTIQUE par Kriss de Niort PIC EPEICHE par S. Bertru aigledayres PIC VERT par S. Bertru aigleddayres PINSON DES ARBRES par Christine Rouanet POUILLOT VELOCE par Andreas Trepte ROUGEGORGE FAMILIER par Luis Garcia ROUGEQUEUE A FRONT BLANC par Wikinature de nl. ROUGEQUEUE NOIR Par Gunther Hasler, Augsburg SERIN CINI par Luis Garcia TROGLODYTE MIGNON par Robert Lorch VERDIER D'EUROPE par Kriss de Niort

BERGERONNETTE DES RUISSEAUX par Luc Viatour

BERGERONNETTE DES RUISSEAUX par Luc Viatour

15 espèces d’oiseaux figurent à la Directive Oiseaux.

Parmi elles, deux apparaissent parmi les espèces ayant conduit à la désignation des sites Natura 2000 : « Sites de Seine-Saint-Denis » et « Boucles de la Marne » :

  • le Martin-pêcheur d’Europe.

Il recherche les eaux riches en petits poissons et libres de glace en hiver. Il préfère les eaux douces aux eaux saumâtres ou salées pour la reproduction et apprécie la présence de perchoirs pour ses affûts. Il a également besoin de talus pour y creuser le tunnel du nid.

  • la Sterne pierregarin.

Elle niche au sein d’une très grande variété de milieux, depuis les terrains nus jusqu’à certains habitats forestiers. Elle préfère les côtes et les îles, particulièrement les sites avec du sable, des graviers, de la vase ou des coquillages et de la végétation où les poussins peuvent s’abriter. Elle se contente de peu de place mais favorise fortement les sites où l’espèce a déjà niché. En eau douce, la perte d’habitats naturels liée à l’artificialisation des cours d’eau l’a obligée à se reporter sur des sites artificiels tels que les sablières et les radeaux installés à son intention.

Les insectes

Le site, très fréquenté, présente globalement peu d’habitats favorables à l’entomofaune. Ceci est à relativiser en raison notamment des aléas de terrain liés à une météo capricieuse et à une fréquentation importante du site. On notera néanmoins quelques particularités observées parmi les papillons de jours (rhopalocères) et les odonates.

Papillons de jour (rhopalocères) : on note la présence de 6 rhopalocères dont quelques curiosités

  • l’Azuré du trèfle (Everes argiades), nouveauté pour le département,
  • le Demi deuil (Melanargia galathea)
  • et surtout la Mélitée du plantain (Melitaea cinxia), une espèce rarissime et protégée en Ile-de-France, nouveauté pour le département.

Ces 3 espèces, probablement «de passage» sur le site, fréquentent visiblement les friches d’arrière berge, où les habitats et la faible représentation de leurs plantes hôtes leur semblent peu favorables.

Libellules (odonates) : la présence de ces espèces est intimement liée à la qualité du cours d’eau, au support de ponte et une végétation enracinée sous l‘’eau ou en grande partie sous l'eau,  dont les tiges, les fleurs et les feuilles sont aériennes et servent de  reposoir pour les adultes.parmi les 6 odonates recensés, seul le Caloptéryx vierge (Calopteryx virgo), rencontré en différents points le long du tronçon amont (Rive Charmante) et habituellement caractéristique des rivières à eaux courante peu polluées, présente une certaine curiosité.

CALOPTERYX ECLATANT par Gebänderte LIBELLULE DEPRIMEE par Joël Blanck PETITE NYMPHE AU CORPS DE FEU par Gisèle Barlet PIERIDE DU CHOU par Thomas Bresson AGRION ELEGANS par Thomas Bresson MELITEE DU PLANTAIN par Christian Fischer. MYRTIL par Pline. AGRION JOUVENCELLE par Schnobby AZURE DU TREFLE par Algirdas CALOPTERYX VIERGE par Kriss de Niort DEMI DEUIL par Kriss de Niort FADET COMMUN via Wikimedia Commons

CALOPTERYX ECLATANT par Gebänderte

CALOPTERYX ECLATANT par Gebänderte

Les mammifères

Plusieurs individus de pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus), mammifère protégé au niveau national et par la Directive Habitats, ont été observés sur site. Si le linéaire de berge semble offrir à cette espèce de chauve-souris un territoire de chasse important (déplacements amont-aval observés), elle n’y est que de passage, aucun refuge diurne ni gite d’hibernation (combles de maison, vieux arbres...) n’ayant été observé.

Les poissons

Ce peuplement est hétéroclite, peu diversifié, fortement variable d’une pêche à l’autre. En 2010, l’ONEMA a pratiqué une capture de poissons au niveau de la commune de Gournay-sur-Marne, à 3 km environ en amont de la zone d’étude. Les espèces capturées étaient les suivantes :

  • Anguille
  • Chabot
  • Chevaine
  • Gardon
  • Goujon
  • Grémille
  • Ecrevisse américaine
  • Perche
  • Silure glane
ECREVISSE AMERICAINE via Wikimedia Commons GREMILLE par Tiit Hunt GOUJON par Viridiflavus sur Wikipedia néerlandais GARDON par Creator Ullrich MühlhoffUploader Cornelius Herget PERCHE par Christa Rohrbach ANGUILLE via Wikimedia Commons CHEVAINE par Karelj CHABOT par Piet Spaans. SILURE par Dieter Florian

ECREVISSE AMERICAINE via Wikimedia Commons

ECREVISSE AMERICAINE via Wikimedia Commons

Office de Tourisme et d'Animation - Ville de Noisy-le-Grand

1, Route de Villiers - 93160 Noisy-le-Grand

Tél. : 01 43 04 51 55

Ouvert du lundi au samedi, de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30

>> Voir tout l'agenda

Agenda

dimanche19février

Hôtels de Noisy-le-GrandLa vigne du Clos Saint Vincent